28/04/2009

Vente Fortis à BNP : Reynders est-il débile ?

A entendre le bellâtre vice-premier, ministre des finances, président du MR Reynders -il dort quand-  suite aux votes tronqués par d' obscurs détenteurs d' actions Fortis dans des paradis fiscaux, peut-être de mèche avec BNP, vendant Fortis à BNP, nous n' avons pas suivi la même AG Fortis à Gand.

Beau parleur, Reynders pérore : la seule solution, enfin un vrai projet industriel peut commencer.

Idiot ou ignare, ce mauvais ministre des finances qui au lieu de faire rentrer l' impôt justement dû, se vante de diminuer toujours les impôts surtout pour les "maxi riches " ?

PRB (poudrerie réunies belge)  concurrent racheté par les français, liquidé !

Suez... Total.... Reynders est-il à leur solde ? !!!!

Après avoir vendu la tour de finances et autres biens de l ' état pour gonfler artificiellement les comptes positifs de l' Etat Fédéral et de la relouer illico bien chère, encore une magnifique opération à la con de nos gouvernants fédéraux, Reynders à nouveau montre son incompétence économique.

Causer, il cause bien. Mais cela fait tonneau vide.

Le réveil va être rude pour Fortis à la botte de BNP.  

 

20:03 Écrit par orb | orb | Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Facebook | |

27/04/2009

Racolons, racolez ....

Edifiant : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/496400/anne-d...

Et des commentaires de lecteurs :

Et de un :

Doit-on s'attendre a une action responsable d'une ex-présentatrice de la RTBF, qui, comme ses collègues, excelle d'amateurisme de bébés gâtés qui se croient au-dessus du lot parce qu'ils sont connus. Le CDH est plein de crabes: Milquet avec ses propositions à cinq sous, Antoine le menteur impertinent, Wathelet le petit fiston incapable de papa et maintenant Delvaux qui joue à la petite fille naïve aux pensées sociales. Qui peut croire que mis à part dilapider de l'argent , ils servent utilement les citoyens ? Le CDH est bien collé au PS avec les mêmes pratiques clientélistes pour crétiniser encore plus les assistés, votants conditionnés à ces partis. Joseph Goebbels a de plus en plus d'émules de sa méthode de propagande.

de deux :

Question d'un journaliste de LL à . Milquet (  fin mars ou début avril 2009):

"Trouvez-vous normal qu'un même candidat se présente sur plusieurs listes, sachant qu'il ne siégera qu'une fois"?

Réponse de J. Milquet (avec sa langue de bois habituelle) :

"Le système le permet. Le jour où il ne sera plus permis, nous ne le feront plus".
de trois :
Le propre d'une élection est de récolter le plus de voix possible. Tous les partis ont leur stratégie propre pour y arriver.
La plupart des critiques développées ici peuvent s'appliquer à n'importe quel parti.
Le "ciblage" reflète souvent la propre option partisane tout à fait honorable de l'intervenant . Certains en ont même fait une technique de propagande de bonne guerre dans le jeu de la démocratie.
D'autre part, il ne faut pas sous estimer la capacité de jugement des électeurs même les plus modestes. Le bon sens est mieux partagé que l'on ne le croit. Si je réprouve la démagogie, je crains autant la prétention de l'élitisme de compétence.
J'espère une alternance du pouvoir plus drastique pour un meilleur contrôle. De toute façon avec notre système électoral cette alternance sera toujours nuancée de compromis entre partis "ennemis" durant la campagne mais "amis" après le scrutin..

21:40 Écrit par orb | orb | Politique belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Facebook | |

Congrès electoral divers

Du show à l' américaine (Cdh) (Vous êtes le centre) (!?)   à la grand messe presque d'enterrement du MR ( réinventons l' avenir ) (? ! ??), nous avons raté celle du Ps ( quel est leur slogan?) et d' Ecolo (Il est temps de passer dans le Vert )(?!) ! 

De toute façon, grand messe médiatique devant des sympathisants acquis.

A quoi cela sert-il à part à se rassurer ?

Racoleurs, ils prennent  les électeurs pour des faibles d'esprit. 

Pour une fois, les candidats anciens ou futurs édiles disent bonjour, serrent la pince tout sourire au quidam électeur.

Notre conseil : donnons notre vote en fonction des compétences, programme réel, qualités personnelles  des candidats et non à un parti unique.

Quant aux attrape-mouches, pardon attrape-voix (  journalistes, star dite populaire, racolés par certains partis  ...) passons les à la trappe de notre dédain. 

19:37 Écrit par orb | orb | Politique belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Facebook | |