21/01/2009

Suite Plomb durci : A vous de juger

Israël interdit la publication de l'identité des chefs d'unités engagés dans l'offensive à Gaza contre le Hamas de crainte qu'ils soient poursuivis pour crime de guerre, a-t-on appris mercredi de source militaire.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a réclamé mardi des poursuites contre les responsables des bombardements israéliens "totalement inacceptables" ayant touché des bâtiments onusiens à Gaza.

"Il doit y avoir une enquête approfondie" et les responsables "devront rendre des comptes devant des instances judiciaires", a-t-il déclaré lors d'une visite à Gaza. Huit organisations israéliennes de défense des droits de l'Homme ont aussi réclamé mardi au procureur général de l'Etat l'ouverture d'une enquête sur la conduite de l'armée à Gaza, "au vu de l'ampleur des atteintes portées aux populations civiles".

Israël rassemble des preuves pour démontrer que ses objectifs étaient uniquement militaires et impute au Hamas la responsabilité des victimes civiles, affirmant que les groupes armés palestiniens opéraient délibérément dans des zones peuplées de Gaza.


Dans la Bande de Gaza, des écoles gérées par les Nations unies et le quartier général de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) où étaient entreposés des dizaines de tonnes d'aide humanitaire ont notamment été bombardés.

17:16 Écrit par orb | orb | Proche - Orient | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.